Valentine SIBONI
01/07/1987
valentine@siboni.eu
+33622721019
+32488825856
works and lives in Paris and Brussels

Entrée
Entrance

FATA MORGANA
fabriquer l'autre côté

Ce projet a été présenté lors de l'exposition Le 1er symposium des sculpteurs du dimanche à l'Espace Lumière d'Hénin Beaumont en 2013, lors de la sortie de résidence de Paul Souviron.
Crédit photo : Paul Souviron

Ceci est une sculpture.
Ceci une question de succession de plans et de processus.

Au premier plan, une vidéo montre une superposition de plans.
Ce sont de multiples relations à la montagne : marche en montagne filmée en vue subjective, fabrication d’une maquette, déambulation dans cette maquette et une image de synthèse de montagne surplombe toutes les autres.
L’image est chose plate, sa fabrication est inaccessible, son échelle est illisible.
La structure de projection est tenue par une corde d’escalade opérant comme liant entre les éléments de la sculpture.
Le vidéoprojecteur est solidement attaché, face à lui, un socle. Il se montre plus tangible que l’image qu’il projette.
Une vitre sans teint permet la réfraction, mais aussi un autre angle de vue, filtré. Le socle ceint un cairn, citant la pratique du marcheur qui «reproduit» la montagne en la parcourant.
Derrière le miroir sans teint, comme un hors-champ fragile, une miniature de montagne faite en mousse expansée. Le spectateur la regarde sous tous les angles. L’échelle est précise.

Le spectateur peut « saisir », atteindre la montagne et se fait témoin de l’acte du sculpteur : rendre tangible une vue de l’esprit.
pic2